marie roux, plasticienne

photo © Marta Zagozdzon-Llardo

Marie Roux (Saint-Paul de Vence, Londres) photographie des objets et réalise des collages qui sont le fruit d’une recherche littéraire, historique, d’une curiosité d’organiser des expéditions sur des lieux “sacralisant” par un moment, une histoire.

Il s’agit de parcourir des lieux et des espaces et de mettre en scène une composition. Ainsi elle a travaillé sur les ex-frontières de la Yougoslavie en réalisant des feux d’artifice la nuit en collaboration avec les habitants du village de Topolo. Elle a aussi photographié les carrières de pierre fermées en Irlande et a suivi et documenté les collections chez les particuliers de pierres volcaniques en Sardaigne.

Elle travaille également sur des collages, la série Solaris représente des lieux mystérieux futuristiques et récemment elle part trouver des cascades ainsi qu’un travail sur un premier livre photographique.

Les photos sont présentées sous forme d’installations avec des tirages de tailles différentes, il s’agit toujours de travailler sur l’espace et de l’activer, de mettre en marche de manière épurée et souvent poétique ses recherches photographiques malgré la nature immobile du médium.

Depuis deux ans Marie collabore avec des musiciens, lors d’installations mais aussi lors de leur performance, elle travaille avec Rie Nakajima, David Toop et fait partie du projet O Yama 0. en tant que percussionniste.
 

site internet www.marieroux.info

Cités des Arts en Méditerranée

Les informations fournies sont sujettes à modification en fonction de l'actualité